Le Pur sang arabe

 

 

PAGE DEDIEE A MON ONCLE : ABIR LAHRECHE

 

 

 

L'ARABE

C'est le cheval mythique par excellence. Il est couramment considéré comme la plus ancienne race pure, même si un flou important entoure ses origines. Celles-ci remonteraient au cheval primitif domestiqué près de la Caspienne au IVème millénaire avant J.-C. Son élevage au Moyen-Orient et dans la péninsule arabique aux côtés des bédouins semi-nomades a permis sa sélection sur des critères de courses, de guerres et de rusticité.

Les Arabes l'appellent Keheilan, ce qui signifie Pur-Sang. L'importance primordiale de sa place est attestée par les préceptes de Mahomet dans le Coran. La légende des al khamsa raconte que les Pur-Sang Arabes descendent des 5 juments du Prophète.

Les croisades et les invasions arabes ont permis de faire découvrir ses exceptionnelles qualités. Depuis cette période, le Pur-Sang Arabe est utilisé comme un améliorateur pour de très nombreuses races de chevaux.

Les Pur-Sang Arabes de race pure possède une caractéristique physique particulière. En effet, ils ont 17 vertèbres dorsales, 5 lombaires au lieu des 18 et 6 habituelles.

 

 

Dédié a mon ami Fouad Molinari. . .et a mon oncle Abir Lahreche. . .

      * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 Chevaux et Cavaliers Arabes dans les arts d’Orient et d’Occident

 

Le cheval a toujours occupé une place primordiale dans la vie des arabes. Objet fétiche et compagnon des voyageurs et guerriers dans leurs périples et conquêtes comme dans leurs moments de plaisirs et de fantasia, le cheval a noué une relation extraordinaire avec son maître. Une relation que l'on peut qualifier de simple usagère.

Cette exposition est consacrée au cheval dans la culture et la civilisation islamiques et à son rayonnement en Occident. Les plus beaux objets relatifs au cheval - pièces de harnachements, costumes, parures, matériels et équipements liés à la pratique équestre, représentations dans la pierre ou le métal, sur papier ou sur toile, en provenance de grands musées et de collections tant d'Europe et d'Amérique que du monde arabe - sont présentés à l'Institut du Monde Arabe pour constituer la plus importante exposition jamais consacrée à ce sujet en Occident.

L’exposition propose un parcours dans lequel cinq thèmes principaux sont successivement abordés :

• Les sources de l’art équestre islamique à travers des objets d’art provenant de régions conquises par l’Islam.
• La culture équestre arabe - ou furûsiyya - qui se développe à partir du IXe siècle, notamment avec des traités d’élevage et de soins, illustrés.
• Le cheval emblème du pouvoir: incontournable compagnon du prince et partenaire de ses plaisirs tels que la chasse et le polo.
• Héros des grands textes littéraires, le cheval est présent dans les œuvres profanes et religieuses, des sourates du Coran aux épopées de Shâh Nameh.
• Le cheval d’Orient en Occident et l’hommage rendu par les artistes romantiques et les peintres orientalistes du XIXe siècle.

Chevaux et Cavaliers Arabes dans les arts d’Orient et d’Occident
Exposition à l'Institut du Monde arabe - Paris

Image Hosted by ImageShack.us
Inscription désinscription

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site