L.O.L (mort de rire)

Plier de rire
Plier de rire

Le rire est un réflexe, enchaînant de petites expirations saccadées qui contractent les muscles du visage, et qui s'accompagne d’une vocalisation, provoquée par des mouvements d’inspiration et d’expiration du diaphragme. De nombreux muscles, du visage, du cou et du tronc, peuvent être sollicités.

Un rire a un volume sonore plus ou moins fort en fonction de son intensité.

Causes

Le rire peut être provoqué par:

  • les chatouilles
  • une blague, une histoire drôle ou de l'humour venant d'une autre personne
  • le stress
  • le rire d'autres personnes

La consommation d'alcool ou de drogues peut conduire au rire, même en l'absence de stimulus externe. Le gaz hilarant provoque aussi le rire.

Significations

Tous les humains savent rire dès la naissance. Rire ne s'apprend pas, contrairement aux langues. C'est inné chez l'espèce humaine.

On rit 12 fois moins seul qu'en présence d'autres personnes. Ce qui tend à prouver que le rire a un rôle social.

Le rire est dit "communicatif". Les chercheurs en psychologie cognitive ont trouvé que les mêmes parties du cerveau étaient activées lorsqu'on nous raconte une histoire drôle, ou lorsqu'on entend un rire. Un sujet qui entend un rire à la suite d'une blague et qui se mettra à rire, attribuera à la blague le fait qu'il ait ri. Cette expérience justifie l'utilisation de rire en boîte dans les émissions de télévision.

Quand le rire a été déclenché une fois, il aura tendance à être plus facilement déclenché, très peu de temps après. Dans un spectacle comique, les acteurs auront du mal à déclencher les premiers rires chez les spectateurs, mais par la suite, ils les enchaînent facilement.

Le rire est en fait déclenché lorsqu'on accumule une tension ou une peur, et que d'un coup on réalise qu'il n'y avait en fait aucun danger.

Dans certains pays, comme au Japon, les gens se forcent à rire lorsqu'ils sont soumis à une peur qu'ils savent irrationnelles ou lorsqu'ils viennent d'avoir peur.

Le rôle du rire serait double :

  • Pour celui qui rit, le cerveau relâcherait des drogues destinées à contrer les effets du stress qui s'est avéré faux. Contrairement à une idée reçue, le rire n'exprime pas la joie, mais le rire rend joyeux.
  • Pour ceux qui entendent le rire, celui-ci indique l'absence de danger. Ceux qui entendent le rire peuvent à leur tour déclencher un rire et relâcher ses mêmes drogues au niveau du cerveau.

Quelqu'un qui rit sans raison ou à contre-sens, c'est à dire en présence d'un danger réel, sera vu comme un fou et une personne dangereuse à éviter. Le stéréotype savant fou popularisé par le cinéma Hollywoodien utilise ce principe pour le rire machiavélique.

Image Hosted by ImageShack.us
Inscription désinscription

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site